Le blog de Grégory Dziedzic, photographe


 

« Roman Noir » publié dans le magazine turc « İz »

Ma série « Roman  Noir », une auto-fiction urbaine nocturne composée de photos prises dans le quartier de Beyoglu, à Istanbul, entre 2010 et 2014, vient d’être publiée dans le numéro 66 (mai-juin-juillet 2020) du célèbre magazine turc de photoreportage İz, fondé en 2006 par le célèbre photographe turc Ara Güler. C’est en suivant les recommandations…

Journée des femmes à Toulouse

Toulouse, 8 mars 2021. Trois mille huit cents manifestant-e-s selon la préfecture et 7 000 selon les organisateurs se sont rassemblés le 8 mars dernier dans la Ville rose à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Battant le pavé à l’appel de l’intersyndicale Solidaires, CGT Haute-Garonne et FSU 31, le cortège composé par une grande…

Portraits de télétravailleurs

Quatre Toulousain-e-s — deux femmes et deux hommes — que la pandémie de Covid-19 et le confinement ont forcé à travailler à domicile, ont eu la gentillesse de m’accueillir chez eux afin que je documente leur quotidien de télétravailleurs. Elle sont professeure d’Anglais et ingénieure chez Airbus. Il sont informaticien et journaliste. Portraits croisés.

Soirée toulousaine

J’ai rencontré Louis au siège toulousain d’un grand quotidien régional, où nous faisions tous deux des aller-retour entre la rédaction locale et les éditions de banlieue. Pour ma part, j’y revenais après 10 années d’expatriation. Un retour à la case départ en quelque sorte – ma famille et les souvenirs d’une seconde vie en sus.…

Istanbul flashback

J’ai une femme formidable. Alors que les vacances d’été tiraient vers leur fin et que, à l’instar des autres parents d’enfants en bas âge, notre santé mentale déclinait dans l’attente de la rentrée des classes et de la réouverture des crèches, j’ai quitté Toulouse et me suis éclipsé pour une semaine à Istanbul. Oui voilà, en solo.

Erol Bey, retoucheur à Firuzaga

Sur les dix années qu’a duré mon séjour initiatique stambouliote, j’en ai vécu huit à Cihangir, un quartier bobo du centre ville. Cihangir? Pas vraiment en fait… j’habitais à Firuzaga, une zone populaire attenante qui n’avait pas encore connu les affres de la gentrification. Il faudrait attendre quelques années pour voir des cafés branchouilles pousser…