Roman noir. Photographie urbaine ambiance polar par Grégory Dziedzic, auteur photographe basé à Toulouse. Ces photos mettent en scène femmes fatales et héros solitaires dans de sombres et mystérieuses mégapoles intemporelles. Prises de vues réalisées à Istanbul (Turquie), Jakarta (Indonésie), Ulan Bator (Mongolie), Arles et Toulouse.
Noémie. Arles, 2013. © Grégory Dziedzic
Bercé par Charles Baudelaire, Blade Runner et la littérature cyberpunk, je suis en recherche permanente de la ville archétypale, cette mégapole inhumaine devenue à la fois protagoniste et cadre d'une tragédie urbaine labyrinthique pour femmes fatales et héros solitaires. Hors cadre, l'indicible guette. De Toulouse à Istanbul, en passant par Jakarta, Arles et Ulan Bator, ces clair-obscurs ont capturé mon imagination...
Istanbul (Turquie), 2011. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2012. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2012. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2011. © Grégory Dziedzic Photography
Toulouse (France), 2016. © Grégory Dziedzic Photography
Ulan Bator (Mongolie), 2013. © Gregory Dziedzic Photography.
Istanbul (Turquie), 2011. © Grégory Dziedzic Photography
Arles, 2018. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2013. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2010. © Grégory Dziedzic Photography
Jakarta (Indonésie), 2013. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2010. © Grégory Dziedzic Photography
Istanbul (Turquie), 2012. © Grégory Dziedzic Photography

À voir également...

Revenir en haut de la page