« Pendant la crise du Covid, le vélo a explosé dans sa pratique comme dans sa demande », constate Camille Chalain, propriétaire et gérant de l'entreprise de réparation Mécanicycle, à Toulouse. Dès le début du premier confinement, les Français ont en effet déserté les transports en commun pour se tourner vers la bicyclette. « Mais il n’y avait pas assez de vélos neufs disponibles », se souvient-il.  Lancé par le gouvernement en mai 2020, le Coup de pouce vélo a permis de sortir les vieux vélos des caves et de les remettre en état de rouler. Dans cet atelier toulousain, plus de 1700 réparations ont été effectuées grâce à la subvention, soit 90% des réparations totales.

(lire l'article complet sur DR Mag)